Les cultures de la vigne et de l’olivier sont ancestrales dans le Sud de la France.

 

Dans la 17e siècle siècle un grand froid fait ravage dans les oliviers mais ils continuent à se coutoyer avec les vignes jusqu'au moment ou la viticulture commence à se transformer en monoculture intensive et que la présence d'oliviers devient un obstacle au passage des outils agricoles de l'époque plus "moderne".

 

Mais c'est surtout l’hiver de 1956, avec une baisse de mercure de -17 degrés, qui donne un coup de grâce et beaucoup d’arbres éclatent.

 

Aujourd'hui, on voit heureusement réapparaitre des réplantations à droit et à gauche, mais il faut de la patience parce qu'un olivier ne commence à produire après 5 - 12 ans selon les conditions plus ou moins optimales.

 

On trouve encore des abres de ± 800 ans juste dehors le village et un arbre millénaire dans une vigne près de Lugné, le hameau qui possède une replique de la statue de liberté Américaine, mais ça c'est une autre histoire…

 

On remarque aussi des arbres isolées dans les jardins du coin, mais ils ont plutôt une valeur décorative et sont rarement exploités. Par contre on trouve aussi des petites plantations qui le sont.

 

Pour un usage personnel, certaines personnes produisent donc toujours leur propre huile d'olive comme Antoine RODA. Il m'a non seulement montré son installation fait-maison, mais m'a aussi fait goûter le résultat et loin d'être un expert, je vous assure que son huile m'a impressionné.

 

Contenu sponsorisé